Elise Mk2 "Rover"

Présentée dans une livrée bleue flashy au salon de Birmingham en XXX 2001 à la surprise générale, l'élise à fait d'emblée sensation!

Au début, l'élise était pensée comme une auto sans compromis, avec un minimum de contraintes de confort et un maximum de plaisir grâce à un poids très contenu.
Le succès immédiat dépassant de loin les prévisions les plus optimistes de Lotus, il fallait faire évoluer l'auto pour continuer à satisfaire un public toujours plus large mais aussi moins enclin à supporter certaines facéties de l'élise. Ainsi, ce que les premiers clients étaient prêts à pardonner par passion,

- la mauvaise accessibilité
- la manipulation fastidieuse de la capote
- l'absence de rembourrage des sièges
- les commandes d'accessoires "anciennes"
- le comportement abrupt à la limite, sous la pluie notamment

faisait de plus en plus rouspéter une frange de la clientèle qui acheta l'élise aussi pour ce qu'elle représentait aussi : l'auto hi-tech qu'il faut posséder!

Lotus a profité de l'investissement important qu'Opel a fourni à Lotus pour le développement du Speedster pour revoir entièrement l'élise :

- châssis raboté au niveau des pontons d'entrée dans l'habitacle (compensé par des renforts)

- ensemble amortisseurs Bilstein - ressorts Eibach (35% plus fermes à l'avant et +20% à l'arrière) et réglages plus progressifs rendus possible grâce aux partenariat avec le manufacturier de pneu Bridgestone

- pneus majorés de 1 pouce (16 et 17) et moins larges à l'avant (175 contre 185), voies élargies de 17mm à l'avant et 38 à l'arrière

- disques perforés en acier avec plaquettes plus mordantes et refroidissement amélioré

- moteur Rover au normes EU 3 avec ECU "maison" permettant une meilleure réponse à l'accélérateur

- intérieur relooké avec sièges plus confortables, insonorisant plus épais, commandes de ventilations améliorées, rangements supplémentaires...

- carrosserie moins épaisse (2mm contre 3) mais au touché plus lisse fabriquée chez un sous traitant français Stora (procédé RTM Resin Transfer Moulded contre GRP avant)

- dimensions en hausse : +6cm en longueur contre +2cm en largeur et -3cm en hauteur

- design plus moderne et agressif du au belge Sreve Crijns et inspiré par le projet M250 pour la partie avant

- diffuseur arrière plus imposant, aérodynamique retravaillée avec prises d'airs supplémentaires et rabaissement de la caisse de 10mm

- vitre arrière fixe, capote longue simplifiée

- qualité de fabrication et de finition plus élevée (objectif de tolérances de 3 défauts pour 8 réels aux débuts, contre 30 constatés pour la mk1)

L'accueil fait par la presse lors de la sortie de cette élise mk2 ou S2 ou encore new élise était assez favorable. Tous soulignaient le comportement assagit mais plus efficace encore et surtout accessible au plus grand nombre, le confort et les aspects pratiques devenus correct, les performances globalement préservées grâce à l'utilisation de la boite courte qui compensait la petite prise de poids de 40kg environ contrairement aux données officielles de +11kg.

Les livraisons connurent des débuts difficiles dus à des problèmes d'organisation de la nouvelle unité de montage permettant une importante montée en cadence (60 élise / jour en août 2001 en plus des 85 Speedster), mais rapidement, la mk2 fit un tabac avec des chiffres de ventes en hausse malgré un tarif assez élevé avec 223.000F en 2001 pour la version de base ;à comparer aux 165.000F demandés en 1996 par exemple.


A ses débuts, la new élise était disponible en 3 finitions :
- base
- Race Tech
- Sport Tourer

Puis vint la version VVC forte de 158cv mais avec la boite en version longue de l'ancienne mk1 120cv. Cette version plus richement dotée ne connu que peu de succès, le public boudant le prix en forte hausse et des performances qui n'évoluaient que très peu par rapport à la version de base. En effet, les premier et deuxième rapport courts faisaient encore illusion, mais la suite était nettement moins rose. Souvent les mk2 vvc ont été commandées avec l'option climatisation (débrayée accélérateur à fond) qui grevait encore le poids de 15kg supplémentaires en plus des 25 kg  par rapport à la version 122cv soit 835 à l'arrivée contre un peu moins de 790.

C'est cette base qui servira plus tard au développement de l'élise 111R à motorisation Toyota.

 



Previous page: Guides d'achat Mk1
Page suivante : 122cv